Notre Jubilé de la Miséricorde

Publié le par X'tian

La miséricorde

Le mot « miséricorde » désigne en hébreu le cœur profond, les « entrailles » qui frémissent sous le coup de la douleur et de la peine. Dieu souffre avec nous, il est bouleversé par nos malheurs, nos souffrances et notre condition d’homme pêcheur. Par sa miséricorde, il nous pardonne nos manquements, nos faiblesses et nous envoie son Fils qui nous invite à faire de même avec nos frères : « Soyez miséricordieux comme votre Père est miséricordieux ».

Le jubilé de la miséricorde

Dès son élection, le pape François disait : « Nous avons besoin de bien comprendre cette miséricorde de Dieu, ce Père miséricordieux qui a une telle patience… »

Le 8 décembre 2015, il inaugurait l’année sainte de la miséricorde par l’ouverture de la Porte sainte de la basilique Saint-Pierre de Rome.

Dans notre diocèse

Le 13 décembre 2015, Monseigneur Turini ouvrait la Porte sainte de la Miséricorde à la cathédrale Saint-Jean-Baptiste de Perpignan et nous disait : « par le Christ, nous entrons dans la maison de son Père qui est celle de Sa miséricorde ».

Notre évêque nous invitait aussi à réfléchir à d’autres portes: nos maisons, mais aussi la porte de notre cœur : « Voici, je me tiens à la porte et je frappe ».

Nous sommes conviés à entreprendre notre démarche jubilaire en passant par la porte Sainte de la cathédrale Saint-Jean-Baptiste de Perpignan.

Dans notre communauté de paroisses

Le Pape François désire que « nos paroisses et, spécialement, nos communautés deviennent des îles de miséricorde au milieu de la mer d’indifférence ».

Quelle démarche pour notre communauté de Basse-Cerdagne ? Nous vous invitons à répondre à cette question en apportant vos idées : n’hésitez pas !

Josette Mas

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article